Banque et Développement en Haïti

Il est généralement admis dans la littérature académique que le secteur financier contribue au développement économique. C'est ce qui explique la promotion, par les institutions internationales, de l'inclusion financière. Dans un chapitre d'actes de conférence, avec deux autres chercheurs du Centre de Recherche en Gestion et en Economie du Développement (CREGED), de l'Université Quisqueya, nous avons présenté les résultats d'une étude, mettant en lien le niveau de développement des villes d'Haïti et la présence des banques. Les deux autres collègues sont Christophe Providence et Jean-Baptiste Anténord.

L'approche méthodologique utilisée permet de vérifier s’il existe une interdépendance spatiale entre les villes, en ce qui a trait au niveau de pénétration bancaire

Pour mesurer le niveau de développement des villes, l'étude utilise deux indicateurs: l'un dans le domaine de la santé, l'autre dans le domaine de l'énergie. Le premier indicateur est le taux d'établissement de santé disposant de lits; le second est l'accès de la ville à l'électricité. Pour mesurer la présence des banques dans les villes, l'étude calcul un indicateur que nous nommons "taux de pénétration bancaire". La publication fournie amplement de détails sur le calcul de ces indicateurs. Cette recherche se base sur une analyse spatiale, considérant l'impact que la proximité d'une ville avec une autre peut avoir sur son niveau de développement aussi bien que taux de la présence des banques. Cette approche permet de vérifier s’il existe une interdépendance spatiale entre les villes, en ce qui a trait au niveau de pénétration bancaire. De plus, elle permet aussi de vérifier le lien entre le niveau de développement des villes voisines de la villes A et le taux de pénétration de cette ville.

La zone métropolitaine de Port-au-Prince est à la fois l'unique cluster de pénétration bancaire et de développement, en Haïti.

Les résultats de l'étude indiquent que c'est seulement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince qu'il y a une poche ou un cluster de pénétration bancaire. En clair, c'est uniquement dans la zone métropolitaine de métropolitaine qu'il y a une concentration de la présence des banques en Haïti. De plus, l'étude révèle aussi un cluster de forte pénétration bancaire et de disponibilité des soins de santé uniquement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Il en est de même lorsque l'accès à l'électricité est considéré. La zone métropolitaine de Port-au-Prince est donc l'unique cluster de pénétration bancaire et de développement en Haïti, suivant les résultats de l'étude, publié dans un chapitre de 12 pages. Ce chapitre est disponible sur la page web suivante: https://uniq.edu.ht/publications/10-54226-uniq-ecodev-18793-c5 .

Bonne lecture!

Partager ceci